Pseudo:

Mdp:

Inscription - Mdp oublié

NEOPOLIS

Rechercher un article

Nos idées (Néopolis)

Vos idées (citoyens)

Leurs idées (politiques)

Toutes les idées

Tous les dossiers

Le gouvernement hybride

EXPRIMEZ-VOUS !

Si vous avez, vous aussi, des idées à proposer sur le site Envoyez les dans " Vos idées citoyennes " en cliquant ICI.Les meilleures seront publiées !

PROPOSITIONS

par champ ministériel

Cohesion sociale

Culture

Ecologie

Economie

Education

Institutions

Sante

Transports

Tous les champs

Millefaces Axid Flech Vue sur la vie M contre N Neopolis En pleine cible

Creation d'un vote de confiance nationale intermediaire aux elections locales.

par Jiby (21-03-2014)

Pour éviter que toutes les élections deviennent des votes de popularité ou d'impopularité pour le gouvernement en place, il est nécessaire d'instaurer un système de vote intermédiaire pour que les citoyens puissent exprimer leur ressenti sur la politique nationale sans parasiter les élections locales.

 

Les spécialistes de la politique savent qu'un gouvernement au pouvoir est par principe, impopulaire.

Toutes les élections intermédiaires (européennes, municipales, régionales, etc.) ont tendance à être utilisées par les citoyens pour exprimer leur mécontentement vis à vis du gouvernement (et/ou du chef d’État) en place au niveau national. Ainsi, un maire (un conseiller régional, un député européen, etc.) peut se retrouver sanctionné par le simple fait d'appartenir au même camp politique que le pouvoir national en place.

Pour éviter cela, il serait nécessaire d'instaurer un système de "vote de confiance ou de défiance envers le gouvernement" associé à chaque élection intermédiaire (locale ou supra-nationale) afin de permettre aux citoyens d'exprimer leur accord ou leur désaccord avec la politique au niveau national sans que cela parasite la politique à l'échelle locale (ou supra-nationale).

Concrètement, un citoyen serait amené à voter le même jour pour:

- donner son accord ou désaccord sur la politique nationale (menée par le chef d’État et son gouvernement).

- une élection à proprement-parler (municipale par exemple).

Il serait possible d'imaginer qu'un vote de sanction clair sur la politique nationale oblige le chez d’État à changer de gouvernement.

 

Recommander cet article : .

4.5/5

 

COMMENTAIRES

ENVOYER UNE IDEE CITOYENNE