Pseudo:

Mdp:

Inscription - Mdp oublié

VUE SUR LA VIE

Rechercher un article

Afficher tous les articles

Afficher tous les dossiers

Millefaces Axid Flech Vue sur la vie M contre N Neopolis En pleine cible

Le temps qui fait et qui defait les Hommes (1/4)

par Jiby (18-05-2008)

« Le temps nous tue » pense t-on bien souvent. Mais on oublie vite que c’est aussi lui qui nous fait vivre et évoluer, après 9 mois de gestation (et la sortie d’un « N’œuf » en étant « tout neuf » ? )

Le temps est considéré comme la principale cause de projets qui n’ont pu aboutir mais le temps nous est-il toujours néfaste ? Comment même définir le temps : est-ce une durée, un point dans l’histoire ? La conscience du temps est-elle même nécessaire au point que l’Homme soit à l’origine de sa création ? Le temps obéit-il à des règles ? Nous empêche t-il d’arriver à nos fins ? Peut-on et doit-on lutter contre le temps ?

Le temps nous guide et nous égare, petits Hommes que nous sommes…

Le temps est donc un concept particulier qui peut avoir un double sens : il peut représenter un point dans l’histoire mais il peut aussi être utilisé pour une durée. Dans le premier cas, il caractérise une situation, une année précise, une décennie, un siècle ou un millénaire, dans l’histoire ou la préhistoire. C’est le hasard (?) qui désigne le point du temps dans lequel on va être « injecté » pour vivre. Il est évident qu’une personne qui naît dans une période de guerre est d’un « mauvais temps » comparée à celle qui a la chance de vivre dans des années prospères où la pauvreté est à son point le plus bas.

Mais même si le temps représente un point dans l’histoire, il est obligatoirement lié à une durée dans la mesure où une durée est un ensemble de points continus dans le temps et il est impossible de définir une vie humaine en se basant sur un seul point du temps (en 1984 le 3 juin à 16h30…), sur une seule position de son histoire, puisqu’elle évolue rapidement et dépend de ce qui s’est produit avant. C’est précisément ce point que les Hommes oublient trop souvent quand ils côtoient leurs congénères… Ils ne voient que ce qu’ils sont l’espace d’un temps et les jugent en oubliant tout ce qui s’est produit avant et qui les a conduit à être ce qu’ils sont.

 

Recommander cet article : .

2.8/5

 

DANS CE DOSSIER Des victimes du temps ?

Le temps qui fait et qui défait les Hommes (1/4) (18-05-2008 par Jiby)

Le temps, une invention humaine ? (2/4) (19-05-2008 par Jiby)

La peur du temps (3/4) (20-05-2008 par Jiby)

Vivre l’éternité d’un instant ou croire un instant à l’éternité (4/4) (21-05-2008 par Jiby)

 

COMMENTAIRES