Pseudo:

Mdp:

Inscription - Mdp oublié

VUE SUR LA VIE

Rechercher un article

Afficher tous les articles

Afficher tous les dossiers

Millefaces Axid Flech Vue sur la vie M contre N Neopolis En pleine cible

La peur du temps (3/4)

par Jiby (20-05-2008)

Bien que le temps soit utile et même indispensable à l’Homme, il est aussi source d’ennui, de craintes, de tristesse et de stress pour l’Homme.

On rejette bien trop souvent les fautes sur le temps, il nous effraie parce qu’il est souvent associé à la vieillesse, à la déchéance et à la mort, or la mort effraie, notamment parce qu’elle arrête, pour celui qui la « vit » (?), le temps !

Plus le temps passe, plus on est âgé, plus on a de probabilité que la mort survienne. On peut échapper à cette logique, en se rappelant qu’une personne de 70 ans peut bien vivre 30 ans de plus alors qu’une personne de 30 peut décéder l’année suivante. Les règles de la probabilité s’associent aux règles du hasard qui les rendent impénétrables. Mais on sait, au fond de nous, que le temps s’associe à l’usure, on le voit autour de nous pour les objets et chez les autres comme chez soi. Et puis, même la science objecte parfois que l’Homme a une durée de vie absolue qui ne pourra jamais être dépassée quelque soient les progrès de la médecine.

En fait, le temps terrifie dans la mesure où il nous semble donné en petite quantité. Le temps nous empêche d’atteindre des buts qu’on s’est fixé, ne serait-ce que celui d’être simplement heureux. Si le temps qui nous était donné était éternel, il serait toujours possible d’envisager un jour ou l’autre d’arriver à un bonheur proche de la perfection. Mais nous sommes victimes du temps parce qu’il nous a été donné en quantité limitée : notre vie doit se terminer un jour et on n’a pas le temps de faire tout ce qu’on veut.

Le temps nous contrarie car il nous semble infini et nous rappelle que nous ne le sommes pas : nous ne faisons qu’un petit parcours délimité sur ce chemin infini ! Le temps nous rappelle notre impuissance ! Seule maigre compensation est de se rappeler qu’une minute est composée de 60 secondes (durée de vie de certains êtres vivants.), elle-même composée de 1000 millisecondes et d’autant d’instants dont on peut profiter… dont on pourrait profiter si nos cerveaux étaient conçus pour vivre à ces échelles de temps mais là encore, il ne l’est pas et ça marque une fois de plus notre impuissance à profiter pleinement de tout ce qui existe. Le temps nous sépare de nos proches, de nos amis…Ne l’écoutons pas : vivons !…

 

Recommander cet article : .

2.3/5

 

DANS CE DOSSIER Des victimes du temps ?

Le temps qui fait et qui défait les Hommes (1/4) (18-05-2008 par Jiby)

Le temps, une invention humaine ? (2/4) (19-05-2008 par Jiby)

La peur du temps (3/4) (20-05-2008 par Jiby)

Vivre l’éternité d’un instant ou croire un instant à l’éternité (4/4) (21-05-2008 par Jiby)

 

COMMENTAIRES