Pseudo:

Mdp:

Inscription - Mdp oublié

VUE SUR LA VIE

Rechercher un article

Afficher tous les articles

Afficher tous les dossiers

Millefaces Axid Flech Vue sur la vie M contre N Neopolis En pleine cible

Lumiere, masse et matiere

par Jiby (19-09-2008)

Il est des notions que l’on croit connaître parce qu’elles sont dans nos vies de tous les jours alors que nous n’en connaissons rien d’autre que ce qu’on en perçoit. La lumière, la masse ou la matière sont de celles-ci.

Intéressons-nous à la lumière :

Dans 100 litres de mélange à 10% de sirop de menthe et 90% d’eau, nous avons à priori l’équivalent de 10 litre de sirop et 90 litres d’eau : c’est de la matière qui semble quantifiable.

Mais vous avez aussi une certaine quantité de lumière verte (coloration verte). Cette quantité de lumière (ou coloration) est plus ou moins intense, donc en quantité plus ou moins grande.

Pourtant, combien y’a t’il de litres de lumière dans ces 100 litres ? la lumière est-elle de la matière ou non ?

Il semble bien que oui : si vous vous mettez à 100 m d’une lampe, elle vous semblera moins éclairer qu’à 2 m d’elle, parce que vous recevez moins de lumière (moins de photons, moins d’énergie lumineuse) qui ont eu 98 m de plus pour être déviés (par les molécules composant l’air) avant d’arriver à votre œil.

Il est possible de mesurer la quantité de lumière par des appareils appelés photomètres ou luxmètres : on mesure donc quelque chose mais quoi ?

On arrive en quelque sorte à un niveau de complexité si grand que l’Homme arrive à connaître quelque chose qu’il ne conçoit pas mais perçoit seulement. En quelque sorte, l’intelligence de l’Homme est trop évoluée pour elle-même.

L’exemple de la matière en est un autre, on pense que toute matière est composée de molécules, composée elles-mêmes d’atomes, composés d’électrons, neutrons et protons, eux-mêmes composés de quarks et de leptons mais entre tout ces éléments qui ne s’attachent les uns aux autres que par des interactions physiques, il y a une quantité d’espace vide énorme. En somme, la matière est composée principalement de vide. Ce qui nous semble un contre-sens à l’échelle de notre vision et de notre intelligence humaine.

Enfin, la masse : les quarks contiendraient des « bosons de Higgs » responsables de la masse des objets. On veut alors s’imaginer la matière comme une chose qui n’a aucune masse en soi mais qui contient des « granules » qui en ont une.

On cherche à recréer les conditions présentes aux premiers instants du Big Bang qui a créé l’Univers en collisionnant des particules dans le LHC à la frontière franco-suisse afin de mettre en évidence l’existence de ces bosons… et déjà des voix craignent que ce LHC entraîne la fin du monde en créant un trou noir dans laquelle la Terre s’absorberait ! Comme si il ne nous était pas autorisé d’en savoir plus sur l’origine d’une notion qu’on connaît depuis notre naissance : la notion de masse.

Le LHC doit entrer en fonctionnement progressivement dans les années à venir, il pourrait atteindre sa vitesse maximale en 2012…et cette information entre déjà en résonnance avec les échos qui s’entendent ici et là sur une réorganisation totale de nos sociétés, du monde et de l’univers en décembre 2012… prévu par la fin du calendrier maya, par l’apocalypse dans la bible, par les dérèglements climatiques, par la fin du pétrole, par l’effondrement de la bourse, par les émeutes de la faim, par l’apogée du prochain cycle solaire…

Qui vivra verra…

 

Recommander cet article : .

2.0/5

 

DANS CE DOSSIER La physique invisible

Lumière, masse et matière (19-09-2008 par Jiby)

 

COMMENTAIRES