Pseudo:

Mdp:

Inscription - Mdp oublié

VUE SUR LA VIE

Rechercher un article

Afficher tous les articles

Afficher tous les dossiers

Millefaces Axid Flech Vue sur la vie M contre N Neopolis En pleine cible

La definition impossible (2/3)

par Jiby (12-08-2011)

Les religions ont pour rôle depuis toujours d’assouvir le besoin humain de comprendre le monde. L’Homme a su s’émanciper de la logique évolutive qui l’a fait apparaitre grâce à sa curiosité et à son besoin inassouvissable de comprendre l’univers qui l’entoure pour mieux s’y adapter et survivre à la sélection naturelle.

Les religions et la science ont pour même rôle d’assouvir ce besoin de connaître et comprendre. C’est la raison pour laquelle ces deux domaines entrent souvent en confrontation. Pourtant, ils ont un rôle justement complémentaire. Les religions peuvent permettre de donner un sens là où la science ne peut pas en donner ou encore de donner des réponses là où la science n’en donne pas.

Cela nous amène à une première définition possible de Dieu : Dieu est tout ce qu’on ne sait pas ou tout ce qui reste à découvrir.

Selon la théorie scientifique du Big Bang, qui voudrait qu’on soit parti d’un univers « petit » et « fini » qui se soit mis à grandir (pour simplifier, on imagine souvent, à tort, un petit point qui grandit en explosant) et qui continue aujourd’hui de grandir : les différents éléments (galaxie, étoiles, etc.) s’éloignent les uns des autres. On va donc vers quelque chose d’ « infini » (infiniment grand) et donc inaccessible. Comme cette chose grandit, il y a de plus en plus de choses à découvrir. On est donc de plus en plus loin de la révélation de Dieu. Dieu est donc un corollaire de la théorie du Big Bang. En quelque-sorte, la Science fait naître Dieu.

Est-ce que Dieu est un concept, c'est-à-dire une représentation générale et abstraite ? Je crois qu’au contraire, l’Homme a de tous temps fait tout son possible pour qu’il ne le soit pas : il a tenté de définir Dieu. Ce qui semble contradictoire avec l’idée que Dieu soit « infini » et donc indéfinissable. Seuls les concepts semblent pouvoir être infinis, les objets qui existent ne le sont pas. Si Dieu est infini, c’est donc un concept et on est tenté de penser qu’il n’existe pas.

En fait, si Dieu est « indéfinissable », on ne peut imposer aux gens une façon de voir « Dieu ». Pourtant, c’est malheureusement ce qui se fait et fait dire à certains aujourd’hui qu’ils croient ou ne croient pas en Dieu. Alors que justement, chacun peut avoir sa propre définition de Dieu car chacun doit recevoir, percevoir, supposer « Dieu » à sa façon. Dés lors, il devient presqu’impossible de se dire que « Dieu » n’existe pas.

Ce qu’on peut appeler « Dieu », ça peut-être la réponse à des questions métaphysiques. « Dieu » est un mot et seulement un mot. Notre tort est peut-être d’imaginer souvent « Dieu » comme quelque chose de vivant (du fait qu’il puisse agir) alors qu’il n’est ni vivant ni mort : simplement il est, tel un fluide, tel une pensée ou un principe physique. Pire, on le compare souvent à un être d’apparence humaine, un vieux barbu dans son nuage. On confond avec le père noël et on n’a rien compris à la définition que les textes donnent de « Dieu ».

Pour pouvoir croire en Dieu, on a besoin de le représenter par des images, de pouvoir l’imaginer et le visualiser. Mais en même temps, dés lors qu’on le représente, qu’on l’imagine ou qu’on le visualise, ce n’est plus de Dieu dont on parle.

 

Recommander cet article : .

2.0/5

 

DANS CE DOSSIER Et Dieu dans tout ça ?

Pourquoi est-il apparu ? (1/3) (11-08-2011 par Jiby)

La définition impossible (2/3) (12-08-2011 par Jiby)

Le conte de Déis Créatio ou l’existence irréfutable de Dieu (3/3) (13-08-2011 par Jiby)

 

COMMENTAIRES