Pseudo:

Mdp:

Inscription - Mdp oublié

VUE SUR LA VIE

Rechercher un article

Afficher tous les articles

Afficher tous les dossiers

Millefaces Axid Flech Vue sur la vie M contre N Neopolis En pleine cible

Pourquoi est-il apparu ? (1/3)

par Jiby (11-08-2011)

Le théâtre, comme le conte, nous explique avec force comment l’Homme exprime sa foi.

Voici une petite représentation simplifiée de théâtre grec composé de 4 grandes structures.

DOCUMENT VISUEL

Plan simplifié d'un théâtre de Grèce antique (par Jiby)

 

- Le mot théâtre vient de « theatron » qui désigne le public qui entoure le spectacle, comme dans les cirques (circ-ulaires) de nos jours. L’art du théâtre était de s’adresser à toute la société pour la faire réfléchir aux grandes questions sur le monde. Au IVeme siècle avant J-C., l’espace théâtral était le média des grecs. Aujourd’hui, on se demande s’il ne s’adresse pas plutôt à une classe de gens aisés. Aujourd’hui, le théâtre ne rapproche plus les gens mais les éloigne.

- Le « proskenium » est, comme son nom l’indique devant (pro-) la scène (-skenium). C’est pourtant là que se fait la représentation. Il serait plus judicieux peut-être de dire que le préfixe pro- signifie, comme dans préfixe ou protagoniste, premier : le « proskenium » est l’estrade où l’action est lancée en premier.

- Entre le spectacle qui se joue sur la « première scène » et les spectateurs qui la voient et la pensent, doit se faire une médiation. Cette médiation comme son nom l’indique (média- signifie milieu) se trouve située au milieu c'est-à-dire entre le public et la scène et se doit de faire le lien entre les deux. C’est sur cette structure que se trouvent le cœur et le chœur du spectacle. En effet, c’est là que jouent les instruments et les danses qui ouvrent, relancent et ferment la représentation. On lui a donné le nom d’ « orchestra » (qui a donné, lui, le mot orchestre). La musique y adoucit le spectacle et finalement les mœurs et les cœurs. Le spectacle est alors plus accessible et laisse le temps aux gens de réfléchir.

- Enfin, le « skenium » qui est peut-être finalement la véritable « scène » du spectacle alors que rien ne s’y joue ! Sur le skenium, au dessus des autres, se trouve l’acteur qui joue le rôle de Dieu qu’on ne voit qu’à la fin de la pièce. Il descend alors sur le proskenium dans une sorte de panier au moment où les autres acteurs (les Hommes) se disputent quand il s’agit de répondre à la problématique posée par la représentation. Dieu vient réconcilier les Hommes, remonte dans son panier et la représentation est finie.

Cette petite histoire nous montre à quel point le rôle de Dieu a toujours été de donner une explication quand l’Homme ne trouvait pas de réponse à ses questions. C’est de là que vient l’expression « Deus ex-machina » (« Dieu dans sa machine », la machine étant le panier) qu’on utilise aujourd’hui lorsqu’un problème trouve une solution qui arrive par surprise à la dernière minute.

Par ailleurs l’intervention de Dieu dans le théâtre grec souligne également le sens originel du mot « religion » qui signifie étymologiquement « re(conci)lier les Hommes ».

Le théâtre grec était, d’autant plus intelligent qu’il permettait au protagoniste (le premier à venir sur scène) et l’antagoniste (celui qui s’y oppose) de développer des arguments opposés. Et Dieu finalement, de dire qu’ils ont tous les deux à la fois raison et tort. On devrait retrouver cette logique dans les médias d’aujourd’hui qui devraient aborder chaque problématique sous tous les angles et n’opposer les points de vue que pour dire que finalement tout le monde a un peu raison et tort.

PAGE INTERNET

MILLEFACES: rubrique M contre N (par Jiby)

La rubrique du site Millefaces où un sujet est traité en 2 positionnements qui s'affrontent. (commentaire de Jiby)

 

 

Recommander cet article : .

2.0/5

 

DANS CE DOSSIER Et Dieu dans tout ça ?

Pourquoi est-il apparu ? (1/3) (11-08-2011 par Jiby)

La définition impossible (2/3) (12-08-2011 par Jiby)

Le conte de Déis Créatio ou l’existence irréfutable de Dieu (3/3) (13-08-2011 par Jiby)

 

COMMENTAIRES