Pseudo:

Mdp:

Inscription - Mdp oublié

VUE SUR LA VIE

Rechercher un article

Afficher tous les articles

Afficher tous les dossiers

Millefaces Axid Flech Vue sur la vie M contre N Neopolis En pleine cible

Une logique pour comprendre le monde (1/3)

par Jiby (30-11-2008)

Le mot science vient du latin et signifie « savoir ». Il s’agit donc d’un domaine très vaste et dés lors qu’on « sait » quelque chose, par exemple le nom de son voisin, il s’agit de science.

Ce n’est bien sûr pas de cette science là dont je vais vous entretenir ici mais de la science dont le sens est puisé dans le langage d’aujourd’hui. Je pourrais présenter une définition, mais vous la trouverez vous même dans le dictionnaire. Je préfère utiliser une image, celle d’un vieil homme barbu et savant qui possède dans sa barbe une quantité d’objets, une panoplie de matériel (pipette, tubes à essai, potion, etc.), et son public devant lui agenouillé, pour l’écouter raconter la grande histoire du monde. En quelque sorte, je veux parler ici de la science comme on l’imagine encore de nos jours.

Zymologie, zoologie, vulcanologie, virologie, urologie, typologie, traumatologie, toxicologie, topologie, trichologie, théologie, thanatologie, terminologie, tératologie, téléologie, technologie, tautologie, symptomatologie, stomatologie, splanchnologie, spéléologie, soviétologie, sophrologie, sociologie, sismologie, sinologie, sidologie, sexologie, sérologie, sémiologie, séméiologie, sémasiologie, sédimentologie, scatologie, rhumatologie, rhinologie, radiologie, psychologie, potamologie, pomologie, politologie, polémologie, phonologie, pneumologie, pneumatologie, phytobiologie, physiologie, phycologie, phrénologie, phraséologie, photo-géologie, phonologie, phlébologie, philologie, phénoménologie, pharmacologie, pétrologie, périssologie, pénologie, pédologie, pathologie, patatologie, parodontologie, parapsychologie, paléontologie, oto-rhino-laryngologie, ostéologie, osmologie, ornithologie, ophtalmologie, ophiologie, ontologie, onomasiologie, onirologie, œnologie, odontologie, océanologie, numérologie, neurologie, néphrologie, néologie, nécrologie, mythologie, myologie, mycologie, musicologie, muséologie, morphologie, minéralogie, métrologie, méthodologie, météorologie, méiologie, mésologie, médiologie, médialogie, mastologie, mammologie, lithologie, lexicologie, laryngologie, iridologie, immunologie, idéologie, iconologie, ichtyologie, hypnologie, hydrologie, histologie, hippologie, hépatologie, hématologie, haplologie, gynécologie, graphologie, gérontologie, géologie, généalogie, filmologie, étymologie, éthologie, ethnologie, érotologie, ergologie, épistémologie, épidémiologie, enzymologie, entomologie, endocrinologie, embryologie, électrobiologie, égyptologie, écologie, dialectologie, diabétologie, dermatologie, déontologie, dendrologie, démonologie, dactylologie, cytologie, cyclonologie, cryologie, cryptologie, criminologie, cosmologie, cosmétologie, coprologie, conchyliologie, climatologie, chronologie, cardiologie, carcinologie, cancérologie, botanologie, biologie, bibliologie, battologie, bactériologie, axiologie, audiologie, astrologie, arthrologie, artériologie, archéologie, apologie, anthropologie, anesthésiologie, analogie, amphibologie, allergologie, etc.

Cette longue liste (attention, elle peut aussi contenir du patati et du patata), c’est autant de mots contenant le suffixe –logie (si vous en avez d’autres, vous pouvez nous les envoyer pour rallonger la liste, via le lien Contact), autant de matières qui touchent à la science et que l’on peut répertorier. La science ne se limite pas à la compréhension des lois physiques et naturelles.

Prenons le mot « biologie » par exemple, il contient bio- qui signifie « vie », et -logie, qui peut se traduire par « savoir », « étude », « science », « théorie » ou « raison ». (Je suis en train de faire de la « logologie »).

Mais comment définir la raison ? Il semble que ce soit tout ce qui est logique (logie-que) . Le scientifique serait par définition même, un individu doué de logique et donc de raison.

Le dictionnaire donne pour définition à la logique : « n.f. Science dont l’objet est de déterminer les règles de pensée par lesquelles on peut atteindre la vérité. Suite dans les idées. Manière de raisonner qui a sa cohérence propre. » La logique est donc un système d’idées qui visent à comprendre ce qui est réel mais il semble que la logique ne soit logique que pour elle-même.

Si vous demandez à quelqu’un : « D’où vient ce gland ? », il pourra vous répondre « bah, d’un chêne, c’est logique ! » en vous prenant pour un imbécile. Alors qu’en réalité, l’imbécile c’est celui qui confond logique et connaissance. Il sait, pour l’avoir déjà vu, que les glands poussent sur les chênes, mais il n’y a rien de logique là dedans. (et le gland n’est pas celui qu’on croit !)

L’Homme a toujours voulu tout expliquer : comment l’oiseau fait pour voler, comment une graine devient un arbre, comment se forment les rêves, etc. Cette curiosité est un caractère évolutif qui lui a permis de mieux s’adapter à son environnement en le comprenant mieux. Il a d’abord chercher à inventer des réponses sous forme de mythes, de légendes, de croyances puis il a inventé tout un système de raisonnement basé sur une logique particulière : la science. Cette logique semble porter ses fruits et répond aux besoins pour lesquels elle a été créée, à savoir, permettre à l’Homme de mieux comprendre l’environnement qui l’entoure, ou du moins en avoir l’impression. Du coup, il n’a pas cherché à développer un autre système de raisonnement basé sur une autre logique. Dés lors, ce n’est pas vraiment l’Homme qui comprend le monde mais le monde qui fait semblant de se raconter à l’Homme.

 

Recommander cet article : .

2.0/5

 

DANS CE DOSSIER Les logiques de la science

Une logique pour comprendre le monde (1/3) (30-11-2008 par Jiby)

La supériorité de la logique scientifique en cause (2/3) (01-12-2008 par Jiby)

Des logiques multiples et la complémentarité du religieux (3/3) (02-12-2008 par Jiby)

 

COMMENTAIRES