Pseudo:

Mdp:

Inscription - Mdp oublié

M contre N

Rechercher un article

Afficher tous les articles

Millefaces Axid Flech Vue sur la vie M contre N Neopolis En pleine cible

La religion: bien ou mal ?

par Jiby (14-08-2011)

MAL

La religion est source d’affrontements violents, déjà hier avec les croisades, la shoah et encore aujourd’hui avec les intégrismes notamment islamistes. On ne sait plus si la religion est une excuse pour faire la guerre ou s’il s’agit de véritables guerres de religions. Mais il ne fait aucun doute aujourd’hui que les religions tuent et apprennent aux Hommes à se haïr !

Si on considère que les extrémistes ne sont qu’une minorité face à une majorité de croyants passifs, doit-on pour autant se réjouir de voir tant de gens se diriger vers les églises et les temples pour appliquer des comportements bien appris par des lavages de cerveaux, réciter des prières apprises par cœur alors même qu’ils n’y comprennent rien ? C’est encore le cas aujourd’hui alors même qu’il aura fallu des siècles pour que les conservateurs bornés qui chapotent l’ensemble acceptent de supprimer le latin.

Pourquoi les religions imposent-elles des attitudes dont on ne voit pas l’utilité pour le bien de l’humanité ? Pourquoi tous ces rites absurdes ? N’est ce pas seulement de grandes sectes autorisées par les autorités ? Est-ce qu’il faut absolument éloigner les Hommes pour se rapprocher des Dieux ?

On se demande si les religieux ne se font pas un devoir d’être peu accessibles et, disons-le, d’être « chiants » ? N’est ce pas une logique suicidaire de la part de l’Eglise ?

La religion prétend apporter des réponses aux questions de l’existence et en ce nom, impose de façon dogmatique une façon de croire et prive ainsi de liberté de penser !

Pire, elle ne parvient même pas à accomplir la mission qu’elle se fixe en voulant expliquer l’Univers : la Bible, par exemple, débute ainsi « Au commencement, Dieu… » Mais qu’y a-t-il eu avant le commencement ? Un commencement à partir de rien est inconcevable pour l’Homme et Dieu qui l’aurait créé est sensé le savoir, non ? Et d’ailleurs, qui a créé Dieu ? Lui-même ? Des questions auxquelles on ne répond jamais !

On n’ignore pas les contradictions entre les religions et ce que la Science a prouvé : l’évolution ou la Terre ronde qui tourne autour du soleil n’en sont que quelques exemples. Mais les religions n’ont pas besoin de la Science pour trouver des contradicteurs, puisqu’elles se contredisent elles-mêmes ! Les religions ne sont pas d’accord entre elles, pourquoi l’une d’elle aurait-elle plus raison que les autres ? Elles se neutralisent les unes les autres ! Pire, une même religion est capable de se dédire :

- Dieu nous dit « tu ne tueras point ! » et il nous explique quelques pages plus loin que si on ne lui obéit pas, lui, nous tuera ! Quel exemple ! On pourra nous répondre que c’est Dieu qui nous donne la Vie et qu’il peut donc nous la reprendre mais alors pourquoi il nous dit « tu ne tueras point » et qu’il dit plus tard « si ta femme te trompe, tue-la ! » ? Il ne sait pas ce qu’il veut ou quoi ?

- On nous dit que la vie est sacrée à partir du moment où elle nous fait mériter, après la mort, le bonheur éternel que Dieu nous donne. Mais pour qu’il nous la donne, on doit lui offrir du sang en offrande, des sacrifices, du martyr. En conséquence, on est obligé de tuer pour l’offrande alors que la vie est sacrée. Puisqu’on a tué, on n’a plus le droit au bonheur éternel : paradoxe !

- « Dieu nous envoie des épreuves pour que nous soyons plus forts ! » mais pourquoi être plus fort ? « Pour résister aux épreuves bien sûr ! »… n’y aurait-il pas quelque chose qui cloche là ?

- On nous dit « Dieu est bon », « Dieu est amour » alors pourquoi veut-il en même temps qu’on le craigne ? Et lorsqu’on dit « Dieu n’existe pas, sinon il n’y aurait pas de guerre » on nous répond « ce n’est pas Dieu qui fait la guerre, ce sont les Hommes » : C’est Dieu qui a fait les Hommes non ? Et « à son image » en plus : Et bien elle doit être belle la tête de Dieu !

De toute façon, une évidence que Dieu n’existe pas : il aurait trop honte de lui.

Et s’il n’y a pas de Dieu, pourquoi des religions ?

 

BIEN

On reproche souvent aux religions d’être responsables de guerres. En aucun cas, la religion ne demande qu’on se batte avec violence pour elle. L’image qu’on a des religions vue de l’extérieur, notamment à cause des médias, ne correspond pas à la réalité des textes d’origine. Les religions invitent à respecter son prochain, même s’il pense différemment. Religion vient de « religio » et signifie qu’elle est là pour relier les Hommes. C’est parce que certains Hommes ont fait dire aux textes ce qui les arrangent, qu’on attribue aujourd’hui à la religion des faits antagonistes à ceux qu’elle promeut.

Les textes sont souvent incompris et les paraboles et autres symboles ont été déformés par le temps. Leur signification d’origine a été oubliée et on est tenté de les prendre « au pied de la lettre ». « Dieu a fait l’Homme a son image » signifie t-il que l’Homme ressemble à Dieu ou seulement que l’Homme ressemble à l’image que Dieu s’en était fait ? On a confié à une petite minorité d’hommes la capacité d’interpréter les textes alors que chacun a la possibilité de les comprendre aussi bien par lui-même. Du coup, ce n’est plus la Bible ou le Coran qui disent mais les évêques ou les imams…

Aujourd’hui, on sait que « les 3 petits cochons » n’est qu’un conte et qu’il regorge de symboles qui ont du sens mais que ses protagonistes n’ont pas existé. Y aura-t-il dans quelques siècles des soi-disant théologiens pour nous dire qu’il y a bel et bien eu des petits cochons qui ont construit des maisons et un loup qui a soufflé dessus ? Il en est de même aujourd’hui avec Adam et Eve ou l’arche de Noé : ce sont des symboles. Il est probable que les rédacteurs de la Bible le savaient et n’auraient pas un seul instant imaginé que des siècles plus tard, des gens y croiraient au premier degré !

La religion, c’est écouter ce que les textes ont à nous dire, ce n’est pas écouter ce que certains nous en disent ! Dés lors, il n’y a plus de contradictions avec la Science car ils ne parlent pas des mêmes choses.

Oser comparer la religion à une secte est la méconnaître profondément : il n’y a pas de gourou pour s’emplir les poches, pas de richesses, la liberté d’en sortir et d’y entrer sans moyen de pression psychologique.

Il est difficile pour une personne qui a été élevée dans un milieu agnostique, de comprendre ce qu’est véritablement la foi. La religion est un guide, elle peut servir de repère dans une société qui n’en a pas toujours. La religion peut permettre de donner un sens à la Vie tout en permettant de mieux accepter les difficultés auxquelles elle nous expose. La religion nous permet de mieux accepter la mort et d’en avoir moins peur.

La religion, par la notion de Dieu, rend l’Homme plus humble. « Même le doigt de Dieu ne pourrait pas le couler » disait-on du Titanic, les icebergs s’en souviennent encore !

La religion, c’est une force qui peut permettre d’accomplir de grandes choses : Qu’aurait fait Mère Theresa, Sœur Emmanuelle, l’Abbé Pierre, Gandhi, Martin Luther King et tant d’autres restés dans l’anonymat, sans la foi ?

C’est sous l’impulsion du religieux que les grandes civilisations naissent et se développent, que l’architecture et l’art font des bons…

La religion permet d’expliquer ce qui est inconnu. Ce qui est inconnu fait partie du réel car ce n’est pas parce qu’on ne le connait pas, que ce n’est pas réel et que ça n’existe pas. St Thomas qui ne croit que ce qu’il voit limite l’existence à peu de choses.

A ceux qui voudraient dire que la souffrance est une preuve de la « non-existence » de Dieu, je répondrais que c’est bien la Science qui nous explique que la douleur nous permet d’éviter certains dangers (si on n’avait pas mal en mettant son doigt sur une casserole chaude, on ne retirerait pas son doigt et le doigt brulé deviendrait inutilisable).

D’autre part, imaginez que vous avez un enfant que vous aimez… Est-ce que vous lui interdiriez d’aller dans la rue où il risquerait de se faire écraser ? Est-ce que vous lui interdiriez d’avoir des copains qui pourraient finir par lui faire du mal ? Est-ce que vous lui interdiriez tous les sports de peur qu’il se blesse ? Assurément non : vous le laisseriez acquérir sa propre expérience, c’est justement parce que vous l’aimez que vous lui permettriez de vivre sa Vie.

Enfin, si la souffrance n’existait pas, pourrions-nous vraiment apprécier le bonheur ?

Il existe une grande diversité des religions qui reflètent la diversité des civilisations. Chacun peut trouver celle qui lui correspond ou inventer la sienne. L’important est que le message fondamental reste le même chez toutes : Relier les hommes !

 

 

Recommander cet article : .

3.6/5 (29 votes)

 

COMMENTAIRES