Pseudo:

Mdp:

Inscription - Mdp oublié

M contre N

Rechercher un article

Afficher tous les articles

Millefaces Axid Flech Vue sur la vie M contre N Neopolis En pleine cible

Pour ou contre l'argent ?

par Jiby (26-09-2008)

POUR

L’argent est une des plus ingénieuses inventions de l’Homme, et en même temps l’une des plus simples : Il est pratique et peut être aisément utilisé dés l’enfance.

L’argent permet d’échanger facilement des biens ou des services de différentes valeurs : il faut se rappeler qu’avant l’argent, il n’y a avait que le troc ! L’argent, lui, permet une évaluation facile de ce qui existe selon les quantités engagées. Il peut alors s’établir un classement des produits les uns par rapport aux autres de manière normative : une échelle de valeur commune à une vaste population est rendue possible grâce à l’argent.

L’argent rend certains projets réalisables alors qu’ils ne le seraient pas sans lui. Ainsi il est possible d’emprunter pour effectuer de gros achats (immobilier, véhicule, etc.) alors que ce serait plus difficile dans une société où seul le troc existerait. L’argent, lui, est facilement stockable, on peut en cumuler jusqu’à en avoir suffisamment pour acheter ce dont on a besoin. Ce n’est pas le cas avec des biens encombrants. Pour cette raison, l’argent permet de mieux gérer ce qu’on possède !

L’argent permet d’assurer une plus grande stabilité des ressources (salaires relativement stables chaque mois) alors que les ressources seraient beaucoup plus variables si l’argent n’existait pas.

L’argent permet également de mieux organiser le fonctionnement d’une société (services publics de l’éducation, de la santé, de la communication PTT, grands travaux publics, etc.) et de réaliser plus facilement la solidarité (assurances, système de santé, etc.).

L’argent permet de récompenser en associant une valeur au mérite : il permet de gratifier un travail effectué, même lorsque celui-ci, tel que celui des fonctionnaires, ne créé pas des richesses palpables.

L’argent motive et rend ainsi plus créatif et courageux chaque homme. Il suffit de regarder ce qui s’est produit dans les pays où l’argent n’était accaparé que par quelques hommes (pays communistes de l’Est, dictatures d’Afrique, etc.) pour savoir que l’argent est constructeur puisque rien ne se construit quand il n’est pas partagé par le plus grand nombre.

L’argent contribue au bonheur (des gens qui en ont).

Toutes ces caractéristiques de l’argent semblent parfois remises en cause par une mauvaise gestion de l’argent, l’abus de certains. Pourtant, l’argent n’est pas une création négative même si elle nécessite d’éventuels adaptations pour améliorer le monde. Il est une absurdité de rendre l’argent responsable de tous les maux. L’argent n’est pas un problème en soi mais c’est la façon dont certaines sphères de la société l’utilisent parfois qui est problématique.

Dans tous les cas, l’argent est un repère indispensable à l’équilibre des sociétés, c’est aussi un langage et un symbole dont il serait difficile de se passer.

PAGE INTERNET

VUE SUR LA VIE: La valeur de l'argent (par Jiby)

 

L’argent existe depuis très longtemps, et sa résistance au temps est une preuve irréfutable de son efficacité et de son caractère indispensable.

 

CONTRE

L’argent ne représente plus rien : il suffit de comparer le salaire de PDG à celui d’infirmières pour se rendre compte que le salaire n’est pas proportionnel au travail fourni, au mérite ou aux responsabilités. On pourrait multiplier les exemples et passer par celui des footballeurs professionnels qui gagnent des sommes faramineuses en ne travaillant que quelques années, ou des actionnaires, dont le seul effort qu’ils ont à faire est de placer de l’argent qu’ils ont déjà, car l’argent va à l’argent : le simple fait de posséder de l’argent permet d’investir dans un capital et d’augmenter son salaire sans effort.

Les plus grosses sommes planétaires sont engagées dans des bulles spéculatives où, un pet de mouche suffit à paniquer les marchés et une libellule suffit à le remonter ! Il apparaît alors un énorme décalage entre la valeur réelle des choses et la valeur que les marchés leur attribuent. Le simple fait de croire qu’une entreprise est bonne démultiplie artificiellement sa valeur jusqu’à ce qu’on découvre qu’elle n’est qu’une entreprise banale et que sa valeur s’effondre aussitôt en précipitant des milliers de gens à la rue. Nos vies dépendent d’un système absurde dont on ne comprend rien et sur lequel on n’a aucun poids. Que l’euro monte ou descende, on nous explique que c’est mauvais pour notre économie. On ne change rien à notre comportement de tous les jours (manger, dormir, travailler, etc. ) et brutalement on doit subir une crise dont on n’est pas responsable.

L’argent est devenu virtuel et il se créé des dettes en Europe qui n’ont aucun sens et qui n’ont pas la possibilité d’être comblées alors que ces mêmes dettes ont été pendant tant d’années à l’origine de la croissance fascinante de Etats-Unis.

PAGE INTERNET

FLECH: La dette publique: un leurre ! (par Jiby)

 

On a prêté là-bas pendant des années de l’argent à des gens qui n’en avaient pas et qui ne pourraient jamais rembourser…on en a fait le pays le plus riche de la planète alors que si chaque américain remboursait toutes ces dettes, les Etats-Unis basculeraient dans le tiers-monde !

L’argent multiplie les paradoxes : L’argent à un coût puisqu’il faut payer la fabrication de la monnaie. Des gens se font payer pour gérer de l’argent alors qu’il s’agit souvent que d’un simple chiffre sur un écran. L’argent est présenté comme une création facilitant les échanges et pourtant, il développe les commerces parallèles (drogues, etc.), le travail « au noir », les détournements…

L’argent pourrit le cœur des Hommes : Il développe la cupidité, le matérialisme (seules les choses qui ont un prix semblent représenter une richesse et semblent avoir le droit d’exister) , la manipulation (on créé de toute pièce des besoins qui n’existaient pas), la contrariété (de ne pas pouvoir assouvir un besoin qu’on nous a créé par la pub), la jalousie (l’argent ne fait pas le bonheur, surtout quand on n’en a pas !), l’indifférence (il suffit de voir la quantité d’argent qui dort dans des coffres alors que d’autres n’en ont pas assez pour vivre !), l’égoïsme (les dons aux associations montrent que plus on a d’argent et moins on veut en donner !), l’exclusion (de tout ceux qui n’en ont pas, puisqu’on est amené à classer les gens selon leur richesse financière).

Il nous semble impossible d’abolir l’argent aujourd’hui, simplement parce qu’on le connaît depuis qu’on est né et que ce système existe depuis des millénaires. On ne parvient pas à imaginer un autre système et pourtant c’est possible. L’argent est une création humaine qui n’existe pas dans la nature, il est donc possible de s’en passer. Certains peuples humains ne connaissent pas l’argent et ne semblent pas s’en porter plus mal.

 

 

Recommander cet article : .

3.7/5 (33 votes)

 

COMMENTAIRES