Pseudo:

Mdp:

Inscription - Mdp oublié

AXID

Rechercher un article

Afficher tous les articles

AVERTISSEMENT

Certains articles de la rubrique Axid sont déconseillés aux âmes sensibles. Les propos tenus dans ces pages peuvent parfois heurter, choquer voire blesser bien que ce ne soit pas le but recherché au départ et nous vous prions de nous en excuser par avance. Cette rubrique doit être vue comme un grand "défouloir" et cherche à provoquer: provoquer une évolution des idées, provoquer une prise de conscience, provoquer une réaction directe.

Millefaces Axid Flech Vue sur la vie M contre N Neopolis En pleine cible

Nouvelle agression de la securite routiere !

par Jiby (06-02-2012)

La sécurité routière continue de sévir, avec son nouveau spot, on s’en prend encore plein la gueule !

DOCUMENT ANIMATION

Campagne de la sécurité routière 2012: Tant qu'il y aura des morts... (par Sécurité routière)

 

« Tous responsables » ? Cette pub nous explique encore qu’on est « tous irresponsables » ! Et ils croient que c’est comme ça que les comportements vont changer ?

Des recherches en psychologie ont pourtant montré que lorsqu’on fait peur aux gens ou qu’on leur fait des reproches via des médias audiovisuels, ils ne se sentent pas concernés ! C’est valable pour la sécurité routière comme ça l’est pour l’écologie, l’hygiène dentaire, les conséquences du tabac ou l’éducation des enfants ! Voilà donc encore une campagne qui tape dans le vide !

PAGE INTERNET

Peur et persuasion : présentations des recherches(1953-1998) (par Fabien Girandola)

F.Girandola revient notamment sur l'expérience de Janis et Feshbach concernant l'impact de la peur sur la persuasion. (commentaire de Jiby)

 

La sécurité routière fait comme si, pour nous tous, c’était un plaisir de devoir prendre le volant et de passer des heures sur les routes parce que ça nous amuse… Non, lorsque les gens prennent la route, c’est parce qu’ils sont en général obligés de la prendre, ne serait-ce que pour aller travailler !

La sécurité routière ignore- t-elle que c’est sur les trajets qu’ils empruntent tous les jours que les gens ont le plus d’accidents ? C’est l’habitude qui est responsable, l’habitude et la fatigue ! Et bien oui, quand on rentre du boulot le soir, après une longue journée de travail, il arrive qu’on ne soit pas bien concentré, qu’on oublie un angle mort, qu’on appuie un peu sur le champignon sans même que ce soit conscient… ne devrait-on pas développer les transports en commun plutôt que de taper sur l’automobiliste ?

Alors on s’acharne encore sur monsieur tout-le-monde et on lui reproche d’être un humain, c'est-à-dire un être imparfait, incapable d’être à 100% de ses capacités de concentration en permanence…

Et puis on détaille…

On s’en prend au chauffeur alcoolisé… est ce qu’il ne faudrait pas clairement affronter, une bonne fois pour toutes, les lobbys qui empêchent de dire que l’alcool est une drogue, qu’elle n’est pas indispensable à la fête ? Ne faudrait-il pas que l’Etat interdise tout simplement la vente d’alcool dans les boîtes de nuit, et les boissons sucrées alcoolisées dont on sait que le but ultime est de rendre les jeunes accrocs le plus tôt possible ?

On s’en prend à l’utilisateur de téléphone portable… Ne pourrait-on pas clairement infliger des sanctions plus fortes pour les contrevenants (peut-être que la suppression du permis en ferait réfléchir plus d’un) et interdire les kits main-libres, qui provoquent autant d’accidents... (Ce n’est pas tant la non-disponibilité d’une main qui provoque l’accident que le manque de concentration lié à la discussion avec une personne distante).

On s’en prend à un 3 tonnes qui ignore un scooter, comme si c’était volontaire ou comme si c’était représentatif des conditions provoquant les accidents… bref juste une anecdote pour mettre de la violence gratuite dans le spot publicitaire ! La sécurité routière ignore- t-elle qu’à force de montrer des images violentes, le cerveau s’y habitue et y résiste, qu’elles n’ont plus aucun impact ?

On s’en prend aux automobilistes qui oublient l’angle mort, comme on aurait pu s’en prendre à ceux qui oublient de regarder avant d’ouvrir la portière ou qui oublient de mettre le clignotant. Il faut distinguer ceux qui le font par étourderie, fatigue, oubli et à qui ça n’arrive qu’une fois de temps en temps. C’est comme le risque zéro en médecine, on ne peut pas y remédier. Et puis, il y a ceux qui font ça à chaque fois, par égoïsme ou par incapacité à se mettre à la place des autres automobilistes. Ces gens méritent-ils d’avoir un permis ? Ne devrait-on pas faire des tests psychologiques pour savoir si une personne a la maturité nécessaire pour conduire ?

On s’en prend à la vitesse, encore un cliché. La sécurité routière ignore-t-elle que la vitesse n’est jamais un facteur qui intervient seul lors d’un accident ? La vitesse accompagne l’alcoolémie qui empêche de voir le danger, le jeune adolescent attardé qui aime prendre des risques, la fatigue, etc. La sécurité routière ose croire encore qu’il suffit de dire « ce n’est pas bien » pour que les gens fassent plus attention ? Bien sûr que non, les gens concernés ne réagissent pas à ce genre de pubs !

La sécurité routière ignore-t-elle qu’il existe en Europe des routes fréquentées où il n’y a pas de limitations de vitesse et où il y a finalement moins d’accidents… justement parce que les gens peuvent adapter leur vitesse à leur concentration. Toute personne qui a déjà conduit sur autoroute a déjà ressenti ce sentiment de lassitude et de fatigue lié au fait qu’on doit rouler à une vitesse inférieure à celle qu’il serait possible de pratiquer. Du coup, on s’ennuie, on se dissipe et boum… Il est temps de comprendre qu’une vitesse trop lente est aussi dangereuse qu’une vitesse rapide ; justement parce qu’elle nous endort ou incite les autres automobilistes à prendre des risques pour dépasser. Nous avons tous rencontré des zones où les limitations de vitesses sont totalement inadaptées. Simplement parce que certains croient, avec un raisonnement binaire, qu’il suffit de diminuer la vitesse pour diminuer les accidents !

Et on nous parle des radars qui sont là, non pas pour nous faire perdre des points de permis ou de l’argent mais pour nous faire gagner des vies. Ils se foutent du monde ? Ils roulent sur les mêmes routes que nous à la sécurité routière ? On a bien tous constaté que les radars ne sont pas présents dans les zones dangereuses mais dans les zones très fréquentées où les gens ont tendance à dépasser la limitation de vitesse, et ce n’est pas la même chose ! Dans le 1er cas, on chercherait effectivement à sauver des vies, dans le second, on cherche à faire du fric.

« Tant qu’on croira que ce sont les autres qui (se) conduisent mal …» annonce le spot. C’est là le début de la vraie réflexion sans doute… mais cette réflexion on peut la faire sur tous les domaines de la vie. Il ne faut plus s’arrêter aux constats mais rechercher le moyen de réduire ce défaut du raisonnement humain. Il faudrait travailler également sur des moyens de réduire la baisse d’attention au volant, par exemple… Bref, il y a peut-être d’autres moyens de prévention que de culpabiliser les gens, non ?

Il y a des gens, comme moi, qui après avoir vu ce putain de spot, vont encore prendre le volant la peur au ventre en sachant pertinemment qu’une faute d’inattention qu’on ne peut pas éternellement éviter, peut définitivement ruiner sa vie et celles des autres…

 

Recommander cet article : .

2.4/5 (25 votes)

 

COMMENTAIRES